Page d'accueil

Recevoir la
Newsletter Transition :

Jean Claude Rouchy - 1992

Réceptacle d'un secret : jeux interdits

Par quel processus devient-on porteur d'un secret que l'on ignore? Comment advient cet héritage? Lanouvelle topique introduite par Nicolas Abraham et Maria Torok, c'est-à-dire la place qu'occupe la crypte ou la fantôme, et la façon dont travaillent des secrets inavouables d'inceste, viols, de crimes ou de malversations diveres sur les générations qui en héritent à leur insu, est développée à partir de séquences cliniques de l'analyse de certains patients.
Sont abordés ec que j'ai appelé "les jeux interdits" qui ouvrent sans doute la cache dans laquelle la crypte ou le fantôme prennent place. J'examine ensuite le problème de la "transmission", dans la mesure où ce terme reste insuffisant pour rendre compte des mécanismes et processus de passage. Enfin j'envisage le rapport existant entre la structure interne du sujet endocryptique et la structure externe de son groupe d'appartenance primaire en questionnant la ligne de partage entre fantasme et réalité, qui s'actualise, dans certains cas, par des actions sur le dispositif analytique.

Acquérir cette revue directement auprès d'Erès.

 


Lien vers l'éditeur : Eres

Accueil - - Référents Théoriques - - Formations - - Intervenants
Liens - - Publications - - Revue Connexions - - Contact